Un pansement sur le coeur

Publié le par mapie

Elle faisait du vélo  sur un chemin connu. Elle s’est cassée la gueule et puis s’est relevée, amochée, endolorie et furieuse contre la pierre, le vélo , le chemin et elle-même .

Une saleté  de caillou .. rien d’énorme, juste un morceau de silex comme on en trouve partout  dans les sols argileux de la région.  Elle a roulé dessus et puis s’est retrouvée dans le fossé. C’est idiot, certains roulent sur pire que ça, sans problème, ils sont mieux équipés sans doute…
D’ailleurs, on ne peut pas retirer du sol  tous les cailloux.. de toutes facons il en remonterait d’autres... 

Elle a repris son vélo, évité ce sentier jugé  trop accidenté ... puis s’est cognée le front contre une branche empesée de fruits  , comme elle les aime tant... murs et sucrés. Même là, ça fait mal, car le plaisir aussi fait mal.

Qu’importe… 

A quoi servirait de  mettre un pansement ? D’autant qu’il ne s’agirait pas de soigner ses genoux , ses coudes ou son front.. vous l’aurez bien compris, il lui faudrait plutôt un pansement sur le cœur.
Or le coeur ne se répare pas.. pas avec un pansement… au mieux, il s’adapte.

Réparer n’a de sens que pour continuer... mais peut-elle vraiment, doit-elle vraiment, veut-elle vraiment.. continuer les choses, dans les mêmes  conditions, une fois que finalement les conditions n’y sont plus.

Elle se frotte le genoux et la tête, un peu groggy sur le bord du chemin parcouru.
Et à cet instant précis, l’idée du sparadrap  ne lui semble plus si mal… Il suffirait juste de veiller à ce qu’il tienne. 
C’est un état d’esprit, le pansement sur le coeur … une sorte de « cohérence cardiaque » visant à gérer raisonnablement ses battements. Un travail quotidien, une veille permanente, une discipline de vie, l’aliénation du coeur et de la raison….


Pour elle, cela revient à vivre un peu, beaucoup, mais sûrement pas passionnément.

Et puis quoi? Elle se sent encore jeune … jeune pour son âge…. La cohérence peut bien attendre…


Alors, elle reprend son vélo et pédale, nez au vent, coeur battant… prête à se remettre en selle autant qu’il le faudra, autant qu’elle le poura.

Car Vivre est un métier de jeune…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article